Seconde Papillon !


Sylvie Pichrist pratique l'art de la performance. Par des moyens minutieusement choisis, elle crée des univers poétiques et des situations envoutantes où le spectateur peut se laisser aller, comme dans un endroit familier. Toutefois, la beauté rassurante de l'environnement créé, et la simplicité de la situation jouée, font vite place à une tension sourde. Dans le trompe l'oeil d'une mise en scène méticuleuse, Sylvie Pichrist s'engage physiquement dans des actions dont l'issue est incertaine. C'est sur le fil qu'elle se place, défiant l'équilibre et nous entrainant avec elle. L'onirisme joyeux se juxtapose au mauvais rêve et le spectateur retient son souffle en attendant une chute, toujours imminente, et toujours contenue. Une fois l'action passée, Sylvie Pichrist relie les débris et témoignages de ses performances, les réutilise et les magnifie, dans des mises en abymes qui explorent les tréfonds de la matrice dont ils sont issus. Son travail artistique rencontre et épouse donc parfaitement la Biennale Artour 2013 dont le thème est "les métamorphoses".

Pour Artour 2013, Sylvie Pichrist investit l'Ecomusée de l'ancien site minier du Bois-du-Luc, dans lequel elle nous donne à voir une nouvelle performance et confronte nos regards à ses déclinaisons. Dans cet interface entre les entrailles de la terre et l'air libre, entre le noir et la lumière, entre le charbon et la fumée, Sylvie Pichrist a choisi de rejouer la transformation de la chenille en papillon. Elle nous invite à vivre ce moment unique, ce moment fragile et incertain où tout se joue. Comme le cocon délaissé témoigne de la métamorphose qui y a eu lieu, Sylvie Pichrist laisse le spectateur face à une installation vidéo, reliquat tangible de la performance qu'elle a réalisée sur place. Par des jeux de miroirs, elle fait entrer le spectateur dans les strates de son univers, et piège son esprit dans les mailles d'un tulle, entre matière et vide, entre noir et lumière, entre captivité et liberté... Au pays des merveilles, par l'expérience simple et magique du papillon, le spectateur ressort transformé !

Avec la complicité de Katia Fontaine pour la vidéo et de Jonathan Steelandt pour la photo.


© Frédéric ROLLAND 2013

Sylvie Pichrist,

L'espace infini d'une seconde...

Il faut prendre la peine d'aller à "la Galerie", de se perdre un peu, de la trouver, et d'entrer... dans l'univers poétique de Sylvie Pichrist. Sylvie Pichrist pratique l'art de la performance. Mesurées, précises, millimétriques, ses performances sont pensées et ajustées. Elles nous placent dans un univers poétique... mais sans tarder, la poésie fait place à une tension sourde qui s'immisce dans les situations et les images qui en témoignent; le spectateur retient son souffle en attendant la chute. Car c'est toujours sur le fil que Sylvie Pichrist se place. Dans le trompe l'oeil d'une matérialité qu'elle met en scène, elle défie l'équilibre et nous pousse à une chute, toujours imminente, toujours contenue, toujours à venir. Une fois l'action passée, elle relie les débris de ses performances, les réutilise et les magnifie en créant de nouvelles déclinaisons de l'univers dont ils sont issus. Ces prolongements, mises en abymes des performances originales, Sylvie Pichrist les offre à notre contemplation.

© Frédéric Rolland 2013

Du 07-04 au 05-05-2013

du jeudi au samedi de 16.00 à 19.00

Finissage le 11-05-2013 de 11.00 à 15.00

La Galerie, 65 rue Vanderlinden, 1030 Bruxelles http://www.lagalerie.be/sylvie/index.htm

Site de l'artiste : http://www.sylviepichrist.com/

Untitledness,

© Frédéric Rolland - SOFAM - Belgique

Du 23-06 au 25-08-2013


Ecomusée du Bois-du-Luc

rue Saint-Patrice 2b - 7110 La Louvière (Houdeng-Aimeries)

infos : + 32 (0) 64 28 20 00 - www.boisduluc.com


Ouvert du mardi au vendredi de 9h00 à 17h00, les samedis, dimanches et jours fériés de 10h00 à 18h00. Fermé les lundis.

Entrée libre pour la création ARTour.

<